Ce sera le marché de Noël de l'Ecole Ste Thérèse, l'école où mes enfants, Pauline et Victorien pendant deux ans et cette année Victorien seulement, sont allés. Je travaille toute l'année, vous le savez, pour remplir un coffre à trésors, vendre de petites bricoles pas chères (entre 0,50€ et 5 €) aux enfants qui viennent faire leurs achats avec leurs institutrices, aux parents, grands parents et amis sympatisants !

Je suis en train de finaliser. Pendant mes dix jours de grande fatigue j'ai quand même réaliser quelques petites choses que je vous montre. Des étuis à crayons dans lesquels j'ai mis (en attendant les crayons) des sucres d'orge).

IMG_2274bis

Des petites pochettes surprise dont chacune donnera droit à un lot (des tas de petits bibelots récupérés un peu partout dans ma maison).

IMG_2277bis

Maintenant je m'occupe de la logistique, faire les étiquettes avec les prix, emballer. Pour transporter plus facilement j'ai regroupé les grosses choses dans un sac de sport et les petites dans le coffre à jouets où je range mes bricoles tout au long de l'année. Regardez j'ai bien travaillé hein !

IMG_2291bis

Ensuite je pourrai me consacrer à mes dernières cartes et petits cadeaux de Noël personnels. J'ai commencé, j'ai plein d'idées mais il faut que j'y aille doucement. Depuis 5 jours que je vais mieux j'ai abattu déjà un boulot d'enfer hi hi !

J'ai été très touchée par vos commentaires sur mon article d'hier. J'espère malgré tout que je n'ai choqué personne. Je comprends et je respecte beaucoup les personnes qui vont au cimetière régulièrement ou une fois par an pour honorer leurs chers disparus. Moi aussi je pense aux miens très souvent, je leur parle dans mon coeur, mon père parti trop jeune (à 60 ans) il y a presque 25 ans, mes deux grand-mères chéries, des amis et amies qui me manquent beaucoup.

Pour toutes celles qui sont dans la peine en ce moment j'ai noté ce matin (chez ma boulangère !) cette phrase de Simone de Beauvoir "Dans toutes les larmes s'attarde un espoir". J'espère que cela leur apportera un peu de consolation.

Gros bisous à toutes.