"L'histoire n'est pas dans les mots mais dans la lutte" Paul Auster ( j'ai cherché en revenant de la boulangerie, c'est un auteur américain né en 1947 qui a écrit "Moon Palace" et le "Léviathan"). J'ai trouvé que cela illustrait bien une histoire qui me courre dans la tête depuis un moment. Elle n'est pas très gaie alors vous n'êtes pas obligées de lire mais moi de mettre des mots sur une de mes angoisses je pense que ça va me faire du bien.

IMG_1612bis

Pendant une quinzaine d'années on a eu des voisins charmants Michel et Marilyse qui avaient 12 ou 15 ans de plus que nous. On ne se fréquentait pas beaucoup, l'apéritif de temps en temps, des petits services comme relever le courrier pendant les vacances mais on s'entendait bien. Et puis ils sont tombés malades tous les deux en même temps, cancer pour lui, Alzeimer pour elle. Marilyse est placée, Michel est décédé en septembre. Pendant des mois il a trié, rangé, vidé sa maison avec avec un courage exemplaire. 

Ses enfants n'ont pas eu grand chose à faire pour mettre la maison en vente. Les nouveaux voisins vont s'installer dans quelques semaines, un jeune couple avec un petit garçon et un bébé qui doit naître bientôt. Ils ont tout cassé et c'est bien normal ils transforment la maison à leur goût. La vie continue !

Cette histoire m'a fichu un coup quand même. Du coup moi aussi je range, je trie, je jette ... Hier je suis allé chercher deux caisses en plastique chez Gifi ! Je les appelle mes caisses "héritages" et il y en aura 3 plus petites pour chacun de mes loulous. J'ai gardé des dessins, des cahiers, des bricolages et tant d'autres choses encore. Et puis des choses de mon passé, qui parlent de mes parents, de mes grands parents ...

On a acheté il y a quelques années un petit appartement dans le bourg de notre village. On le loue pour l'instant mais si un jour on ne pouvait plus entretenir notre grande maison, notre jardin, conduire ... on s'y installerait. Il y aura forcément des choix à faire, quoi jeter, quoi emporter. Je veux m'y préparer pour moins souffrir ! Je ne veux pas penser au pire juste à un éventuel déménagement.

Na voilà ca va mieux hi hi ! Merci à vous si vous avez lu. Gros bisous