Grâce à Pascale je sais que c'est aujourd'hui la journée mondiale de la poésie. J'ai préparé et programmé cet article dans la semaine.

J’ai écrit quelques  poèmes entre 1987 et 1991, à une époque où j’avais repris mon travail après 9 ans d’interruption. Je prenais le bus à 7h le matin et je marchais un peu pour me rendre au Crédit Universel. Comme bricoler me manquait je bricolais des mots dans ma tête et les mettais sur un brouillon pendant l’heure du repas.

Celui-ci que j’ai choisi de vous offrir est un des derniers ! Je l’ai écrit en août 1991 pour mon amie Jeanne. On avait 37 ans de différence, elle aurait pu être ma grand-mère mais on prenait le thé une fois par semaine ensemble chez elle.

J’étais toujours attendue et accueillie comme le Messie ! On faisait de la peinture sur tissu ensemble, des poèmes qu’on partageait et on bavardait et cela pendant 15 ans environ. Elle me racontait ses peines de cœur, et oui ! Et moi mes petits soucis. On savait s’écouter mutuellement.

J’ai profité d’elle, après ce poème que je lui avais offert, encore 10 ans. J’ai pu aller la voir une dernière fois en salle de soins intensifs en 2001, elle avait 86 ans et ses derniers mots pleins de tendresse m’ont beaucoup marquée, m’ont montré un chemin !

Pour mon amie Jeanne

 

IMG_4224ter

 

Voilà le thé est prêt, installons- nous !

On a mis deux tasses sur un plateau,

Dans une soucoupe quelques gâteaux,

La bouilloire siffle, c’est l’eau qui bout.

 

Aimez-vous votre thé fort ou léger ?

Laissez-le, un instant, pour infuser.

Une larme de miel pour le sucrer,

Un nuage de lait et d’amitié.

 

Habitude anglaise que l’on aime suivre,

L’heure bénie du thé nous réconforte.

Aux ennuis, aux soucis, fermons la porte !

Sa douce chaleur nous fait revivre …

Ce thé je vous l'offre !

Bonne journée mes amies